Comprendre la gastro-entérite virale

Cette maladie est très fréquente. Vomissement, fièvre, douleurs abdominales diarrhée, en sont les symptômes. La gastro-entérite peut durer plusieurs jours et entraîner une forte déshydratation. Heureusement, elle peut être évitée par des gestes simples.

Comment éviter la gastro-entérite ?

Connue également sous le nom de « grippe intestinale », la gastro-entérite reste un trouble extrêmement répandu.C’est un grand classique des maladies de l’automne. Cette maladie entraîne une sévère déshydratation et un déséquilibre biochimique sanguin. Comme on dit « mieux vaut prévenir que guérir », il vaut mieux éviter au maximum d’attraper ce trouble digestif. Comme évoqué plus haut, la gastro-entérite est une infection généralement d’origine virale. La transmission se fait par la salive et les selles, ce qui explique que les plus petits soient particulièrement exposés en collectivité. Un objet contaminé comme une tétine, un doudou, un jouet, et le virus, très contagieux, est transmis.

La meilleure manière de prévenir la gastro-entérite est donc de se laver fréquemment les mains, de préférence avec de l’eau tiède et de savon. Avant de cuisiner ou de préparer les biberons, et bien entendu après les selles, savonner-vous impératif les mains. Il existe également des gels désinfectants hydroalcooliques à mettre sur les mains pour vous aider à vous débarrasser des virus et des bactéries.

Les bébés particulièrement touchés

La gastro-entérite reste par ailleurs une des causes majeures de décès chez les enfants en bas âge. Cette infection est en effet très fréquente chez les tout-petits. En cas de gastro-entérite, il reste essentiel pour les parents de connaitre les mesures à prendre afin d’éviter la déshydratation sévère. Il existe des solution de réhydratation (SRO), sous forme liquide ou de poudre à diluer, à se procurer en pharmacie et à proposer à l’enfant plusieurs fois par heure.

ATTENTION :si votre enfants présente de signes de déshydratation sévère comme la léthargie, la bouche sèche, le manque de larme vous devez le plus vite possible consulter un médecin.Des précautions d’hygiène strictes quant au change du bébé sont également nécessaires, comme par exemple désinfecter régulièrement la zone où l’on change les couches de l’enfant.

Sachez également que l’allaitement exclusif est un moyen très simple et efficace de prévenir la gastro-entérite chez le nourrisson. D’après les études, le taux de gastro-entérite est bien plus faible chez les bébés allaités que chez ceux nourris au biberon.

Comment la soulager ?

Malgré la prévention, la gastro-entérite reste tout de même très fréquente. Comme cette maladie provoque une sévère déshydratation, il reste essentiel de boire, même en toute petite quantité. Évitez les jus de fruits, soda, boissons gazeuses, boissons énergétiques qui contiennent trop de sucre. Ils peuvent aggraver la situation. Il ne faudra pas non plus consommer de caféine qui décuple les effets de la perte d’eau.

En ce qui concerne les médicaments anti-diarrhéiques tel que le Lopéramide vous pourrez les utiliser sur une courte durée (uniquement chez l’adulte). Il est également possible de prendre des médicaments anti-vomissements ou des antispasmodiques qui soulageront les crampes intestinales. Votre Pharmacien sera à même de vous aiguiller. De manière plus naturelle les infusions de camomille ou de gingembre adoucissent aussi les symptômes. En outre, sachez que les antibiotiques ne sont d’aucune utilité lors d’une gastro-entérite d’origine virale. Le médecin ne prescrira des antibiotiques que lors d’une gastro-entérite d’origine bactérienne.

Adaptez votre alimentation ou celle de votre enfant à la situation :

À consommer dans un premier temps, des aliment faciles à digérer tels que les soupes aux légumes maison, le potage aux carottes (sans lait), les légumes cuits et pelés avec peu de fibres ou les fruits (melon, pamplemousse, banane, clémentine, ananas).

Puis, réintroduire progressivement le riz blanc, la semoule, les pommes de terre ou les pâtes, les viandes ou poissons maigres et le yaourt.

Aliments à éviter : tout ce qui est gras, sucré, épicé ou trop riche, les légumineuses, les aliments riches en fibres comme les fruits non pelés et les crudités.

Notre conseil : Après une infection du tube digestif, l’administration de probiotiques est recommandée. Ceux-ci sont présents de manière naturelle dans plusieurs aliments comme le yaourt, la levure de bière, certains fromages à pâte persillée etc… Vous les trouverez également sous forme de compléments alimentaires en pharmacie ou magasins bio.

2 réflexions au sujet de “Comprendre la gastro-entérite virale”

Laisser un commentaire